Conseil des Alumni

 

Pour permettre à l’EPFL Alumni de garder un lien fort avec les diplômés de l’EPFL, un organe de conseil a été créé. Il est composé de diplômés EPFL qui ont reçu un Alumni Award et qui avaient émis le souhait d’y siéger, mais également d’autres diplômés motivés par l’animation de notre réseau.
Le rôle de ce conseil sera de définir avec l’EPFL quelles seront les interactions entre l’Ecole et ses diplômés et de permettre à ceux-ci d’exprimer leur opinion par le biais d’un organe indépendant.
Les membres du Conseil des Alumni auront l’occasion d’interagir une fois par an avec les membres du Strategic Advisory Board de l’EPFL. Constitué de personnalités suisses, internationales et extérieures à l’EPFL, (on y trouve des dirigeants d’entreprises comme Nestlé, Danone, Swatch, Logitech, Kudelski…), le Strategic Advisory Board siège 2 fois par an et est consulté lors de projets de grande envergure et de levées de fonds.

Membres du Conseil des Alumni

Jacques Baur, PH’81

Directeur de la recherche chez Rolex SA, Jacques Baur obtient son diplôme d’ingénieur-physicien en 1981 dans le domaine des semi-conducteurs. Il poursuit avec un doctorat et défend sa thèse en physique métallurgique expérimentale. En 1994, il débute sa carrière chez Rolex en créant un groupe de recherche en matériaux pour l’horlogerie. En 2007 il est nommé directeur R&D de Rolex. Jacques Baur s’investit également pour la formation des ingénieurs, il est notamment membre du comité directeur de CCMX de l’EPFL.

Christian Posse, MA’88

Gestionnaire des programmes en technologie chez Google, Christian Posse est diplômé mathématiques en 1988. Il obtient son doctorat en 1993 et part à Stanford assumer un post doctorat grâce à une bourse du fond national. Quelques années plus tard, il décide d’appliquer sa recherche à la solution de problèmes réels. Il devient un spécialiste du data mining et travaille pour plusieurs startups. Ses algorithmes et ses modèles sont des précurseurs des réseaux sociaux qui exploseront quelques années plus tard. Cisco, Linkedln puis Google viennent ponctuer son parcours exceptionnel.

Aymeric Sallin, PH’00

Aymeric Sallin a obtenu son diplôme d’ingénieur physicien à l’EPFL en 2000. En 2002 à Zurich, il fonde NanoDimension, première société de capital-risque exclusivement dédiée aux nanotechnologies. En 2008, il donne à NanoDimension une dimension globale en ouvrant des bureaux au coeur de la Silicon Valley. NanoDimension est l’investisseur privé dédié aux nanotechnologies le plus important de la planète et Aymeric fut un acteur clé pour lever des fonds investis dans les startups avec lesquelles il travaille et dont il siège aux conseils d’administration. Reconnu comme l’un des leaders des nanotechnologies et de l’innovation, Aymeric a rejoint en 2013 les «Young Global Leaders » du World Economic Forum, a été élu l’une des 300 personnes les plus influentes de Suisse par Bilan en 2011, 2012 et 2013 et l’un des top 20 managers de moins de 40 ans de Suisse en 2010.

Christophe Beck, GM’91

Christophe Beck est le président international d’Ecolab, leader mondial du traitement d’eau, des technologies chimiques d’exploration pétrolière, de la sécurité alimentaire, et de la prévention d’infections. Christophe Beck est aujourd’hui chargé de faire évoluer dans plus de 170 pays cette entreprise pesant près de 14 milliards de dollars et comptant 45’000 collaborateurs dans le monde.

Avant de rejoindre Ecolab, Christophe Beck était responsable des ventes pour l’Europe chez Nestlé. Plus tôt dans sa carrière, il avait également travaillé sur plusieurs projets de l’Agence spatiale européenne.

En 2006, Christophe Beck a été nommé «Young Global Leader» du World Economic Forum pour ses réalisations et son engagement à construire un monde meilleur. Il est titulaire d’un diplôme d’ingénieur en Génie Mécanique de l’EPFL obtenu en 1991 et fait partie du conseil de la Chambre de Commerce Suisse-Américaine.

Philippe Petitpierre, GR’75

Philippe Petitpierre a obtenu son diplôme d’ingénieur EPFL en Sciences de l’Environnement (Génie rural) en 1975. Il obtient successivement deux Master de l’EPFL, le premier en Sciences de l’Environnement en 1977 et le second en Energie en 1982. Après avoir passé quelques années comme assistant puis chargé de cours à l’EPFL, il rejoint l’industrie gazière suisse en 1982. Il réalise plusieurs gazoducs à haute pression, entre autre le gazoduc sous-lacustre du Lac Léman en 1995. Il quitte ses fonctions d’ingénieurs de terrain en 1997, et rejoint la Direction de plusieurs sociétés de distribution de gaz, sociétés dont il prendra la présidence en 2007, après avoir fondé le Groupe Holdigaz en 2005, qui regroupe aujourd’hui 16 sociétés.

En 2010 il dirige le premier forage gazier à grande profondeur pour rechercher du gaz naturel en Suisse romande. Depuis 2013 il préside aussi la société de transport de gaz naturel GAZNAT et ses sociétés filiales Petrosvibri, Fingaz et Unigaz.

Il représente l’Industrie gazière suisse aux plans européen (EUROGAS) et international (IGU – International Gas Union).

Membre de nombreux conseils d’administrations, dans le domaine de l’énergie, de la finance et de la mobilité, Philippe Petitpierre est actif sur le plan cantonal, par son implication politique. Il fonde en 1993 le Développement Economique Vaudois, dont il assume toujours la Présidence.

Depuis son entrée dans l’industrie gazière, Philippe Petitpierre a toujours conservé un lien étroit avec l’EPFL, d’abord comme chargé de cours au IIIème cycle en Energie pendant près de 15 ans, puis ensuite comme Président de l’IML – EPFL (Institut international de management pour la logistique) fonction qu’il assume toujours.

Charles Hauser, PH’67, Dr’72

Charles Hauser est ingénieur Physicien depuis 1967 et Dr. depuis 1972. Il est le fondateur de la société HCT spécialisée dans les procédés de sciage de tranches de silicium. Dans les années 80, HCT fut durant quelques années l’unique fabricant et de ce fait leader mondial des scies multi-fils à abrasif libre avant d’être copier par les quelques fabricants capables de maitriser cette technologie. Les machines du début avaient la capacité de découper 200 tranches de silicium à la fois avec une perte de sciage beaucoup plus faible que les autres procédés du moment mais qui aujourd’hui sont capables de scier plusieurs milliers de tranches simultanément et dont les diamètres et l’épaisseur ne sont pas limités.  HCT a été reprise récemment par l’entreprise américaine Applied Materials et qui a déplacé ses activités en Chine, mais cette technologie est toujours à l’avant-garde de la fabrication des tranches de silicium. Aujourd’hui que ce soit votre computer, votre téléphone portable ou une quelconque memory card, un ou plusieurs de ses composants ont immanquablement passé par l’une de ces machines.

Marc Bürki, EL’87

Marc Bürki (EL 87) a été, avant de fonder avec son ami et associe Paolo Buzzi Marvel Communications, spécialiste des télécommunications MétéoSat au sein de l’Agence Spatiale Européenne. Mais depuis ses études, l’envie de créer une société le démange. L’informatique financière lui a ouvert la voie, et avec Swissquote, il combine tradition bancaire suisse et approche d’ ingénieur polytechnique. En intégrant les nouvelles technologies Internet et le métier de banquier il crée,  toujours avec son complice Paolo, une entreprise d’ingénierie financière de référence.

Paolo Buzzi, MT’89

De son côté, Paolo Buzzi (MT 89), partenaire dès la fondation de Swissquote Group, est l’actuel Chief Technology Officer de Swissquote Bank.

Il est aussi cofondateur de Marvel Communications, et a démarré sa carrière comme spécialiste en intégration logicielle chez Rolm Systems, à Santa Clara.

Bertrand Cardis, GM’81
Lausannois, ingénieur en mécanique, Bertrand Cardis (GM 81) a la passion de la voile, un hobby qu’il développe au point de devenir un navigateur d’exception, jusqu’aux JO de 1984 à Los Angeles. A son retour dans la région lausannoise, il prend part à la création de la société Decision SA avec pour objectif de construire UBS Switzerland, le maxi-voilier devenu fameux après sa victoire dans la course autour du monde en 1985-86. Il reste directeur de Décision SA localisée à Ecublens, proche de l’EPFL, qui conçoit des structures reposant sur les recherches concernant les matériaux composites. Avec ses collaborateurs, il construit les bateaux Alinghi vainqueurs de l’America’s Cup en 2003 et 2007 et les structures composites de l’avion Solar Impulse. L’entreprise se développe aussi dans le bâtiment ou l’industrie.

Marie-Thérèse Ivorra, MT’91
Diplômée en microtechnique (MT 91), elle a mené une carrière exemplaire de gestion d’une entreprise de haute technologie en devenant la Directrice Générale de RUAG Space Nyon, unité mondialement reconnue pour ses produits liés à la réussite de missions spatiales. Elle est par ailleurs membre du comité de l’Association suisse d’astronautique. De nombreux projets l’ont amenée à collaborer avec l’EPFL, permettant ainsi de favoriser un transfert de technologie indispensable à notre Ecole

Marc Châtelard, GM’73

Originaire de Chamonix, Marc Châtelard a fait une grande partie de sa carrière en Asie. De nationalité française, il a obtenu son diplôme d’ingénieur mécanicien à l’EPFL en 1973 puis un Executive MBA à HEC Paris.

Il accumule plus de 40 ans d’expérience en gestion et direction de projets. Il a notamment travaillé pour Framatome, dans le cadre de la construction de la centrale nucléaire d’Ulchin, située en Corée du Sud.

Marc Chatelard a aussi été directeur du projet « TGV Corée », pour Alstom entreprise. Ce projet est l’un des plus grands programmes de transfert de technologie jamais opéré entre la France et l’Asie.

Il a ensuite été successivement responsable opérationnel des Régions Asie – Pacifique puis Europe du Sud pour cette même entreprise.

Olivier Trancart, EL’83
Olivier Trancart a obtenu son diplôme d’ingénieur électricien à l’EPFL en 1983 et a fait son entrée chez Hewlett Packard peu après. Après avoir ouvert le marché de l’entreprise sur l’Afrique du Nord, notamment l’Algérie, il y a effectué une carrière internationale – Budapest, Paris, Cupertino (CA) comme VP en charge des ventes mondiales pour les marchés financiers. En 2001 il part pour Singapour prendre la direction de System Access Software (Core Banking) qu’il restructure et revend en 2004 pour rejoindre le groupe i-flex (Bangalore), leader de ce marché, comme Vice-Président Exécutif en charge des ventes du groupe. Il participe au projet d’acquisition par le groupe ORACLE  et décide de rentrer en Suisse en 2008 pour commencer une carrière d’entrepreneur et investisseur indépendant. Il a contribué à la création de Polytech Venture (seed fund pour les start ups technologiques romandes). Olivier est administrateur de sociétés et poursuit des projets de développement au moyen Orient, il est aussi actif en Inde dans une nouvelle start up IT. Il vit à Genève et est régulièrement en Inde où il participe a la réhabilitation d’une Haveli dans le Rajasthan

Nicolas Musy, PH’86

Nicolas Musy réside dans la région de Shanghai depuis 1988. Il est partenaire et responsable de la mise en place de la première PME industrielle suisse en Chine en 1993 et de LX Precision, la première entreprise suisse de décolletage en Chine. En 2001, il est co-fondateur du Swiss Center Shanghai et en 1997, cofondateur de China Integrated, société avec laquelle il a facilité l’intégration d’une centaine de sociétés suisses en Chine. Depuis 2006, Nicolas Musy est également coordinateur des relations de l’EPFL en Chine. Il a démontré qu’un entrepreneur suisse était capable d’implanter avec succès une PME en Chine et aide donc les autres PME helvétiques à pénétrer le marché chinois. Ce projet a d’ailleurs été primé meilleur projet international lors du troisième congrès mondial des chambres du commerce.

Zhanbing Ren, EL’90

De retour en Chine après des études doctorales et ses travaux de recherche à l’EPFL, il a mis en place une nouvelle unité de production de Bobst à Shanghai, dont il est le directeur général depuis 2000-2011; une mission accomplie avec brio, dans le respect harmonieux des cultures chinoise et helvétique. Ses grandes qualités professionnelles et humaines, unanimement reconnues, lui valent également d’être le président de la Chambre de Commerce Suisse-Chine de Shanghai entre 2003-2007. Après deux ans d’expérience chez Georg Fischer Piping Sytems entre 2011 et 2013 en tant que Président Asie Pacifique, il est depuis 2014 le Président de la société Shanghai Sino-Swiss International Trading Co Ltd.

.